Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

L’Encre du passé – Tome 1

Lu en novembre-décembre 2021

Résumé

Clément, jeune tatoueur d’une vingtaine d’année, est en virée avec la bande de motard dont il fait partie et considère comme sa famille. Lors d’une halte dans les Pyrénées françaises, il fait la rencontre, au détour d’une balade dans les bois, de Seven.

Seven est un écrivain à peine plus vieux que Clément, originaire de la Réunion. Pour son métier, il est sans cesse en déplacement à travers toute la France, pour s’inspirer, et ce jour-là, il était là au bon endroit au bon moment.

Immédiatement, dès le premier regard, l’un comme l’autre succombe à un véritable coup de foudre. Une relation se tisse alors entre les deux hommes, bien que particulière puisque, l’un comme l’autre travaillant de manière mobile, ne se voient que de six mois en six mois.

Entre ces moments de rapprochement physique, leur passion ardente s’entretien au travers d’un jeu par message. Un nombre donné, une question pour mieux se connaître, autant de réponse que le chiffre proposé.

Mais cette passion, aussi belle et puissante soit-elle, peut-elle survivre aux cauchemars qui hantent Clément et au secret que semble garder Seven sur sa vie en dehors de leurs rencontres ?

Fájl:RARS 16+.svg – Wikipédia
Ce roman contient des scènes de sexe explicites

Avis

Une new romance MxM qui m’a été recommandée par une amie bibliothécaire [@misselodudu_books sur instagram] dans le cadre du club de lecture New romance qu’elle anime et auquel je participe avec plaisir.

C’est une histoire qui m’a fait un peu peur au début en toute honnêteté, lorsque dès les premières pages est posé le personnage de Clément. Ce sont peut-être des préjugés de ma part, mais quand j’ai lu qu’il s’agissait d’un jeune motard, tatoueur, fumeur de cannabis (bien que modérément) et qu’il donnait un prénom à sa moto (Treize, pour conjurer la malchance), j’ai redouté d’avoir un archétype de bad boy pour midinette trop sur de lui et relativement superficiel… Mon dieu, je me suis bien trompé et j’ai bien fait de passer outre, car très rapidement et heureusement, on se rend compte que ce jeune homme est à des milliers d’années de ce cliché.

Clément est un garçon réellement attachant. Il est réfléchi bien plus que l’introduction ne me laissait imaginer, bien réveillé, totalement responsable et c’est ce genre de personnage qui est présent pour ses amis et sincère dans ce qu’il dit et pense. En définitif, je me suis rapidement attaché à lui, la narration à la première personne centrée sur lui y aidant très probablement.

On découvre ensuite très rapidement celui qui deviendra son coup de foudre et amoureux dans la durée : Seven. Dès le début, sa présentation nous le rend sympathique et sexy, la description s’attardant sur le bleu lagon de ses yeux, qui m’a laissé une image très nette de lui, percutant avec sa peau sombre (oui, oui, des frissons, j’avoue). On sent immédiatement qu’il y a du mystère autour de lui, et les rares chapitre ou la narration se glisse dans sa tête nous fais comprendre qu’il a des secrets assez terribles, mais nous permets de ne pas le blâmer entièrement car on ne peut, dès l’instant où l’on se retrouve dans ses pensées, pas douter un instant de la sincérité et de la puissance de ses sentiments pour Clément.

En parlant de sentiment, j’ai trouvé que la manière de les exploiter était très intéressante. C’était assez inédit (pour moi, du moins) de voir une relation si puissante se développer dans un contexte où les deux personnes ne se voient pas si souvent. Cela crée de la bonne frustration et de la tension dans l’attente de leurs retrouvailles. C’est beau de goûter à leur joie lorsque vient enfin le moment.

Cette idée scénaristique permet d’instaurer deux très bonnes idées selon moi : le petit jeu qu’ils ont de s’envoyer des messages [l’un propose un nombre, l’autre lui pose une question personnelle, le premier doit y répondre avec le nombre de réponses équivalent à ce qu’il a proposé] qui permet de mieux les découvrir et suivre l’évolution de leur sentiment, et le fait que l’histoire puisse ainsi s’éteindre rapidement sur une longue période de temps, rompant avec cet aspect des romances modernes qui veut absolument nous vendre l’amour dans les 24 heures montre en main.

Il y a toutefois un défaut qui est également dû au choix de les séparer la plupart du temps et qui m’a par moment fait décrocher un peu. En effet, l’histoire étant majoritairement du point de vue de Clément, on s’attarde énormément sur sa relation avec les membres de sa bande de bikers. Si les amitiés décrites, cet aspect famille permet de mieux comprendre Clément et est réellement très touchante, j’ai trouvé que certain de ses segments (celui qui introduit la partie 3, notamment) sont trop long et coupe un peu trop l’intrigue amoureuse qui est, dans le cadre de cette histoire, ce que je désirais vraiment voir développé. Cela dit, encore une fois les personnages secondaires sont aussi très touchants, on ressent l’affection qui lie cette bande d’âmes en paumées, et c’est beau, même si Sandy, le meilleur ami, prend trop de place à mon goût.

Grosse frustration avec la fin, sans vous la spoiler, mais qui est un point positif : comme il s’agit d’une duologie, il se passe un truc qui m’a mis mal, dans le sens « je veux lire la suite ! », est c’est un point fort car il ne fait pas forcé à contrario d’autres romans que j’ai eu l’occasion de lire.

En bref, une new romance avec quelques petites choses qui m’ont moins plu (comme toujours c’est un avis purement personnel et subjectif) mais qui n’ont pas pour autant réussi à m’empêcher de me sentir investi pour ces personnages et leur histoire et de vouloir les suivre. C’était donc livrement bon et je me réjouis de retrouver Seven et Clément dans le tome 2 pour connaître la suite et la conclusion de leur histoire. Je vous recommande donc ce volume.

Portez vous bien, prenez soin de vous et des autres et ayez de très belles lectures.

À bientôt !

Publicité

Publié par Livrement Bon

Jeune homme suisse, en plein apprentissage dans le domaine de l'information documentaire. J'aime lire et me documenter et j'apprécie partager mes avis avec le public.

2 commentaires sur « L’Encre du passé – Tome 1 »

    1. De rien, ce fut un plaisir de découvrire votre plume et j’ai toujours à coeur de faire un retour le plus objectif possible et dans la bienveillance (même pour les points qui me plaisent un peu moins). Ces personnages sont vraiment intéressants et je me réjouis de les retrouver dans le tome 2 pour poursuivre leur histoire et voir comment elle va se résoudre. Merci de votre commentaire et à bientôt !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :